The English site is not finished. Would you like to visit in your own language ? X
Offre

Offre aux scolaires
et périscolaires

Biennale Internationale Design 2017

Visiter la Biennale

ANIMATIONS PÉDAGOGIQUES

Préparons la Biennale
Mercredi 18 janvier 2017 de 14h à 16h30
Présentation des expositions et parcours de visite de la Biennale, des ateliers à destination des scolaires et des outils pédagogiques spécifiques proposés par les structures culturelles partenaires de la Biennale (Cité du design, Musée d'Art Moderne et Contemporain, Musée d'Art et d'Industrie, Musée de la Mine, La Rotonde).

Lieu :

Canopé site de Saint-Étienne
90 rue de la Richelandière 42100 Saint-Étienne
Participation gratuite. Inscription obligatoire par mail à
design.cddp42@ac-lyon.fr

Vendredi 10 mars 2017 de 17h à 20h
Visite enseignants : (présentation des expositions et parcours de visite de la Biennale, des ateliers à destination des scolaires et des outils pédagogiques spécifiques.

Lieu
Cité du design, auditorium de la Cité du design
Participation gratuite. Nombre de places limité. Inscription obligatoire par mail à design.cddp42@ac-lyon.fr

Formations du PREAC* design

FORMATION DE FORMATEURS

Le design pour accompagner les mutations du travail

Le PREAC design propose un stage national de formation de formateurs du lundi 27 au mercredi 29 mars 2017.
Cette formation intitulée Le design pour accompagner les mutations du travail interrogera les transformations du travail en s'appuyant sur la Biennale Internationale Design Saint-Étienne 2017, une grande expérimentation intitulée Working Promesse.
Ce stage sera l'occasion de dresser un bilan approfondi des changements à venir, d'ouvrir des perspectives, et d'envisager des alternatives spéculatives et créatives à travers une multiplicité de regards portés et partagés avec les participants sur ce changement de société.
Pour les parties théoriques, des formateurs, théoriciens, mais aussi des designers, entrepreneurs, commissaires d'exposition, architectes, scientifiques etc. seront conviés afin de multiplier les regards, croiser les approches, rendre compte de la transversalité de la discipline.
Ce stage national consiste en un ensemble de conférences et workshops à destination des personnes de la communauté éducative (Inspecteurs, formateurs, enseignants) et des personnels de la culture (designers, artistes, professionnels en charge de l'action culturelle au sein des collectivités territoriales et personnels des structures culturelles).
Les thématiques abordées seront les suivantes :
  • Les mutations du travail : vers la fin du salariat ?
  • Les mutations du travail : la rencontre entre design et service
  • Télétravail, co working : révolution ou évolution ?
  • L'usine du futur : usine numérique, usine connectée, usine écologique, usine robotisée. Quel travail pour demain ? Quelles places pour l'homme ?
  • Travail, numérique et économie du partage.
  • L'innovation à l'école, le travail collaboratif entre enseignants.
Programme non définitif.

Participation gratuite. Nombre de places limité. Informations et inscriptions du 01/09/2016 au 15/01/2017 :
04 77 43 17 00
design.cddp42@ac-lyon.fr

Atelier enfants

Un atelier pour les scolaires du CP au CM2 / les centres de loisirs:


Quand je serai grand-e... J'enverrai des cartes postales.

Conception : Bernadette Éditions
Le médecin d'aujourd'hui sera-t-il le numéropathe de demain, celui qui soigne notre addiction au numérique? L'atelier Quand je serai grand-e..., immerge les enfants dans les métiers de demain, évolution nécessaire des métiers actuels.
Par étapes successives, ils créent la composition graphique d'une carte postale, passeport d'un possible métier du futur.
Chaque enfant pourra alors l'expédier à la personne de son choix.
Durée : 1h30

Les parcours de visites guidées

Un parcours pour les scolaires du CP au CM2 / les centres de loisirs :

Ma petite entreprise

On ne travaille pas seulement pour vivre et se nourrir mais aussi pour changer le monde. Adapté au niveau des élèves, la visite guidée invite les participants à découvrir les expositions de la biennale en stimulant l'observation et l'interactivité.
Durée : 1h30

Un parcours pour les scolaires du collège / lycée/ enseignement supérieur :

Le grand tour

La visite guidée, comme un parcours initiatique, entraîne les élèves à la découverte des expositions et de la thématique de la biennale Working promesse les mutations du travail. Du travail numérique (digital labor), aux économies du partage (share) le monde du travail se reconfigure, inventant de nouvelles organisations, de nouveaux services, mais aussi de nouvelles souffrances, de nouveaux espoirs.
Durée : 1h30

Un parcours IN d'expositions en 10 étapes sur le site de la Cité du design pour marquer la 10e édition de la Biennale Internationale Design Saint-Étienne


1 / Best-of métiers
Les meilleurs outils de la profession, des plus ordinaires aux plus inattendus. Cette exposition-introduction interroge comment la façon dont le design révèle des besoins et des savoir-faire insoupçonnés, nichés au coeurcoeur des métiers. De l'outil permettant de produire, à la production qui en émane, Best-of métiers présente, à travers le regard du designer Christophe Marchand, des objets qui portent en eux ces qualités, par une sélection qu'il va décoder et organiser.

2 / Panorama des mutations du travail

À l'heure où le travail s'immisce dans nos sphères personnelles, l'espace domestique n'échappe pas à cette dynamique hégémonique. Le geste industriel s'invite dans nos foyers au travers les multiples équipements qui les peuplent, nos domiciles mutant peu à peu en des terminaux industriels. Dans cette même logique, et à l'ère du tout digital, l'usager moderne et contemporain se construit de multiples facettes : ses activités professionnelles et de loisirs, entremêlées au quotidien, le rendent créateur en masse de données in/utiles qui participent d'un travail permanent in/visible et global. Cette exposition déroulera un panorama des mutations du travail, de ses formes émergentes, jusqu'à en esquisser les fins ou alternatives possibles. Qu'elles soient alarmistes, salvatrices ou mystiques, les mutations futures et possibles du travail sont autant de possibilités existentielles qui donnent l'occasion d'inventer de nouvelles organisations sociales, de nouveaux outils et de nouvelles façons de vivre ensemble.

L'ensemble de l'espace n'est pas pensé comme un objet uniforme. Les sujets du travail, domestique-atelier-entreprise-chantier, comme contenu et comme métaphore, vont influencer le langage formel de la scénographie. C'est un paysage, faisant état d'innovations autant que de controverses. L'ensemble du grand mur sud fabrique des panoramas, commente, ajoute des contenus, parle au visiteur, répond aux expositions. Au début comme à la fin, on monte aux belvédère pour saisir une vue d'ensemble.

Comment le travail se transforme-t-il ? Quelle(s) forme(s) prend -il ? Qu'il soit digital, qu'il fasse appel à des machines, quel rôle le design joue-t-il dans ses mutations ? Ces questions seront abordées au travers plusieurs de six chapitres, du digital labor à la fin du travail. Des Deux cartes blanches : une exposition et des pièces d'artistes et de designers seront présentées sur l'espace d'exposition.

2:1 / Foyer Terminal Industriel
Aux prémices de l'ère industrielle, la cuisine a été l'objet de modernisations calquées sur les procédés d'organisation scientifique du travail mis au point dans les usines.
Le transfert des modes opératoires propres au travail à la chaîne a transformé la cuisine en une véritable unité de production domestique, consistant en une succession articulée de dispositifs techniques (cuisson verticale ou accélérée, emballage sous-vide, extraction de jus, yaourtière, etc.). Ce volet introductif présente une série d'objets qui questionnent la construction du foyer en tant qu' « industrie domestique », et en souligne la représentation toujours genrée et inégalitaire.

2:2 / Digital Labor

Tâches réalisées à son insu sur internet (comme le décryptage de captcha), quotidien mité par le travail (les mails professionnels envoyés depuis son lit), sollicitations continues des objets connectés : le temps du travail se diffuse de toute part dans notre intimité. Le digital labor (travail numérique) simplifie nombres de procédures grâce à un design intuitif des interfaces et des services. Mais c'est aussi une nouvelle organisation du travail et des tâches, aux mécaniques obscures, qui naît sous nos yeux, hybride inquiétant d'offres de services sophistiqués et de conceptions brutales du travail.
Le chapitre Digital Labor s'attachera à ces processus invisibles, et au regard critique des designers qui en révèlent les rouages.

2:3 / Carte blanche : L'homme invisible (titre provisoire)
Que signifie être un homme qui travaille ? Cette Carte blanche s'intéresse aux « anonymes du capital », ces hommes invisibles, qui travaillent à nourrir et entretenir le système économique actuel. Ces acteurs représentent un modèle qui tend à s'épuiser, autant qu'il détermine les façons de travailler actuelles, comme celles des générations futures...

2:4 / La petite entreprise... Design & bureaux : Les cols blancs au travail
Les « employés », qui pensaient échapper à la prolétarisation, ont aussi été piégés par l'organisation rationnelle du travail : l'alignement, la vision panoptique, le marché du bâtiment.En 2016 a lieu la conception d'un immeuble bureaux pour 1000 salariés d'une industrie créative, par un pool de designers indépendants, ne travaillant pas pour l'industrie du bureau. Un « extrait » de plateau de bureau est transporté dans la biennale. L'équipe de conception travaille dans l'espace crée et questionne le lien design-travail.

2:5 / If automatic ?
Que cette nouvelle ère se dise "second âge", 3ème ou 4ème révolution industrielle, notre délégation aux machines est y est devenue massive. Elle expose nos automatismes, nos habitudes et nos routines mais aussi nos volontés et nos désirs au règne du calcul. L'idée de machines « assujetties » cède la place à des machines et des dispositifs qui bouleversent , non seulement la nature des interactions qui nous lient à elles, mais aussi la manière dont nous vivons le monde et celle dont nous travaillons. Si cette révolution numérique se présente à la fois comme le remède et le poison, cette exposition propose de mettre en lumière l'oscillation inquiète, avec ses intermittences, sans parti pris de technophobie ni de technophilie, qui caractérise les temps de transition.

2:6 / La fin du travail
La fin du travail se nourrit des faiblesses d'un système inégalitaire relayé par des discours et actions qui font l'actualité. Qu'il soit alarmiste, salvateur ou mystique, le refus du travail est une possibilité existentielle qui donne l'occasion d'inventer de nouvelles organisations sociales, de nouveaux outils, de nouvelles façons de vivre ensemble.

3 / Extravaillances ≠ , Working dead

L'avenir du travail ne s'expose pas : il est déjà porté disparu, fugueur, déjà flux. Pour l'attraper, l'équipe du tumultueux Faustino a conçu cinq faux-plafonds troués, comme autant de pièges à fantômes et à fictions. Asseyez-vous, allongez-vous, écoutez ce qui vient... Neuf auteurs du collectif Zanzibar font feu sur le travail futur, mettant en scène sa mort, imaginant ses mues, interprétant les rares objets qui l'annoncent. Une exposition où l'espace ne fait pas écran mais écrin à la puissance des imaginaires narratifs.

4 / La gueule de l'emploi
Après les expositions C'est pas mon genre ! (2013) et Tu nais, tuning, tu meurs (2015), le Post-diplôme Design & Recherche de l'ESADSE propose dans le cadre de la Biennale sur le site manufacture une exposition qui vise à interroger les manières dont le travail rencontre aujourd'hui les questions liées à l'identité et à ses modes de détermination. L'exposition de 2017, qui s'intitule « La gueule de l'emploi », proposera des recherches et créations des étudiants chercheurs du CyDRe, des projets d'étudiants de l'option Design de l'ESADSE, ainsi que quelques projets d'artistes, designers et documentaristes invités.

5 / L'expérience Tiers lieux
Une forme alternative d'organisation du travail fait parler d'elle : le travail collaboratif. Acteurs locaux et internationaux travaillerons ensemble, avant et durant la biennale, pour expérimenter de nouveaux processus, partagés puis partageables. Que signifie le fait de « faire tiers-lieux » ? Qu'est-ce qu'on y produit ? Quelles relations humaines y invente-t-on ?

6 / Cut & Care — A Chance to Cut is a Chance to Care
Depuis l'émergence d'Internet, au début des années 1990, on a vu surgir une nouvelle figure, le "travailleur horizontal". Grâce aux nouvelles technologies de l'information et de la communication, qui ont éliminé la traditionnelle séparation de l'espace privé et public, le travailleur horizontal est en mesure aujourd'hui de travailler chez lui, dans le canapé ou encore au lit. Dans ce contexte de mobilisation 24h/24, 7j/ 7, comment se couper (cut) du travail et prendre soin (care) de soi et des autres ?

7 / Player Piano. Crypto Architecture 2
Au terme du parcours Working Promesse des cinq expositions précédentes, les multiples mutations du travail s'imbriquent, et la notion de propriété tend, de plus en plus, à se dissoudre. Face à ce constat, cette dernière exposition ouvre sur les nouvelles directions que prend le design.

8 / Design Matrice, l'ascension de l'entreprise ?

Aujourd'hui, les entreprises s'enrichissent des apports du design : créateur de valeur, vecteur de notoriété, outil de créativité, d'innovation ou encore de management. L'exposition illustrera le processus graduel du travail du design et son impact sur l'entreprise et son organisation. Des entreprises nationales et internationales seront présentées accompagnées de leur produit primé par les plus hautes récompenses des institutions du design.

9 / Demain c'est loin

Située sur le site de la manufacture et en centre-ville au Garnier des Arts, l'exposition « Demain, c'est loin » présente les projets des diplômés DNSEP art et design 2016, et notamment le process mis en place en année 4 et 5 qui amène au diplôme. Au total, ce sont des pièces sélectionnées issues de 14 projets de diplômes en art et 30 projets de diplômes en design qui seront montrées au public.

10 / Human Cities _Challenging the City Scale/ Saint-Étienne 2017
Questionnant l'échelle urbaine et la co-création de la ville, Human Cities_challenging the city Scale rassemble 12 partenaires(1) européens pilotés par la Cité du design dans le cadre du programme Creative Europe/Culture 2014-2018 de l'Union Européenne. Toutes les expérimentations des partenaires sont présentées dans l'exposition-lab Human Cities pendant la Biennale Internationale Design Saint-Étienne 2017. Dans la ville de Saint-Étienne, un parcours urbain révèle les initiatives locales menées par des collectifs (2) dans les quartiers Crêt de Roch, rue de la Rue de la Ville, rue de la République et sur le site de la Cité du design.
[Attention] Pour des raisons indépendantes de notre volonté, exceptionnellement, pas de visite guidée de notre exposition le samedi 10 juin à 15h.